CAPPUCCINO

***

«Si on n’a même plus le droit d’aider nos étudiants à avoir un emploi après leurs études, à quoi sert-on?»
Professeur Julien Bauer, 24 février 2015

AmiEs GAPPA,

GAPPA filmait et participait le 20 janvier 2015 à une conférence ayant pour thème: la marchandisation de l’éducation, le viol des territoires autochtones, la destruction de l’environnement et l’aplaventrisme citoyen. En effet, Frank Des Rosiers, sous-ministre pour Ressources naturelles Canada et bon ami des lobbys, a dû se taire entre les murs de l’UQAM puisque certaines personnes jugent inacceptable la manipulation et l’instrumentalisation permises par le département de sciences politiques et de droit de l’UQAM et osent mettre en marche le pouvoir citoyen contre l’autoritarisme de ces criminels à cravates.

Maintenant, l’action est qualifiée en termes aussi élogieux qu’«intimidation», «violence» et «climat de peur» par les médias corpos (coucou spécial à la rédactrice du Devoir), eux-mêmes gavés par les dénonciations de professeur.e.s qui doivent certainement entreprendre des actions politiques pacifiques strictement aux quatre ans. Lorsqu’ils et elles signent que les «manifestants sont entrés dans la salle et se sont mis à hurler jusqu’à ce que tout le monde quitte, par crainte ou par écœurement» ils omettent de féminiser (sic) et de soutenir le fait que l’action de perturbation ne s’est pas faite qu’en chahutant ou «hurlant». Comme en témoigne la vidéo, un dialogue fut entamé avec l’ami Frank, et ce, notamment afin de vérifier ses aptitudes à mentir sur son véritable rôle au sein des conseils d’administrations. Nous attendons avec impatience un communiqué du PTAC dans lequel les membres (CA composé à 100% d’hommes) se diront désolés d’entendre que le bon vieux Frank les a reniés! Enfin, outrées par le passage d’un pipeline dans la salle de classe, les personnes ont bien voulu quitter cet endroit vraisemblablement devenu dangereux; gageons que la règle du «pas dans ma cour» a su faire son effet!

Nos différentes luttes et nos différents moyens d’actions, entamés par autant de groupes mobilisés, sont de plus en plus solidaires les uns des autres: incidence directe d’une vision globalisée d’atteintes aux droits et libertés des citoyen.ne.s. Soyez certain.ne.s, comme en témoigne l’actuelle couverture médiatique sur les assemblées de grèves, les levées de cours et les actions de perturbations à l’UQAM (et partout ailleurs) que les médias de masse ne rendront pas compte des réalités vécues sur le terrain. Et surtout, ils ne se feront pas porte-parole de la gauche qui en a soupé des discours réformistes et sympathisants qui revendiquent un dialogue pourtant impossible avec l’élite économique et politique.

GAPPA
Surveiller – Diffuser – Combattre 

CAPPUCCINO*sources photo :
http://www.free-photo-gallery.org/photos/coffee-stain/
http://events.cleantech.com/canada-innovation/

 

Textes d’appuis:

«À l’UQAM, l’engagement politique étudiant ne cessera pas!», Co-signé par les étudiant-e-s de l’AFESPED, Union Libre, 24 février 2015.

«La goutte ou le torrent», Un.e étudiant.e, 25 février 2015.

«Ode à l’UQAM», Beauvoir Papineau, 26 février 2015.

«Violences à l’UQAM, rappel historique et mise en contexte», David Sanschagrin, Huffington Post, 26 février 2015.

«Les juristes se dissocient de leurs collègues de science politiques», Lisa-Marie Gervais, le Devoir, 28 février 2015.

«La grande terreur rouge», Marc-André Cyr, Voir, 2 mars 2015.

 

La lettre de Jean-Guy Prévost qui a lancé le bal médiatique:

«À l’UQAM, l’intimidation doit cesser», Jean-Guy Prévost et les «13» al., Le Devoir, 24 février 2015.
[Gracieusement appuyée et repartagée par le vice-recteur à la vie académique, Marc Turgeon, via le courriel interne de l’UQAM le 26 février 2015]

Articles faisant directement mention de l’action du 20 janvier 2015:

«Intimidation, harcèlement et saccage à l’UQAM», Anne Caroline Desplanques, JdM, 24 février 2015.

«Haro sur les menaces et le vandalisme à l’UQAM», Lise-Marie Gervais, Le Devoir, 25 février 2015.

Autres articles propagandistes pro-judiciarisation et anti-grève en lien avec les événements:

«Vandalisme à l’UQAM, des profs accusent des étudiants», Agence QMI , 24 février 2015.

«Climat de tension à l’UQAM», Sophie Allard et Louise Leduc, La Presse, 24 février 2015.

«Climat de peur entre les murs de l’UQAM», Anne Caroline Desplanques, JdM, 25 février 2015.

«Le pouvoir des étudiants qui menacent», Mario Asselin, JdM, 25 février 2015.

«Dérapages», Josée Boileau, rédactrice en chef du Devoir, Le Devoir, 26 février 2015.

«Quebec student activists dreaming of another Maple Spring. This time, they want ‘a true sharing of wealth’», Graeme Hamilton, The National Post, 6 mars 2015.

 

Pour rire (ou pleurer) un coup:

«L’Extrême gauche haineuse», Mathieu Bock-Côté, JdM, 25 février 2015.

«UQAM: université ou champ de batailles?», Denise Bombardier, 25 février 2015.

 «L’UQAM université LOL», Sophie Durocher, 25 février 2015.

Plus sur Frank Des Rosiers:

Le site web de la PTAC (Petroleum Technology Alliance Canada) où il est mentionné qu’il siège sur le C.A.

Ses rencontres avec les lobbyistes

***

*

GAPPA regrette l’intrusion mercantile de ces publicités qui apparaissent parfois en fin d’article, et remédiera très bientôt à la situation. Merci de votre répulsion.

*

Advertisements

2 réflexions sur “CAPPUCCINO

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s