Les journalistes ne doivent pas déranger le train train

AmiEs #GAPPA!

La fédération professionnelle des journalistes du Québec publiait, le 29 mai, un article dénonçant encore une fois l’exclusion des journalistes d’un événement. Cette fois-ci, Pascal Robidas et Dominic Brassard, deux employés de Radio-Canada qui se sont rendus à la conférence «Défis et enjeux du transport de matières dangereuses» ont causé l’inconfort du conférencier. (1)

Ce dernier, nul autre que le vice-président de l’Association des chemins de fer du Canada, Gérald Gauthier, a demandé à ce que les journalistes quittent. M. Gauthier est inscrit au registre des lobbyistes du Québec depuis 2010 et l’un de ses mandats est de convaincre les autorités de la Sécurité civile qu’il ne faut pas compliquer «inutilement» le travail des sociétés ferroviaires avec davantage de règlements relatifs au transport de matières dangereuses. (2)

Par la suite, M. Gauthier a rejoint la FPJQ pour s’excuser, il dit qu’il n’a pas voulu faire de «discrimination médiatique.»

Excuses

Il semble normal pour les ministres et leurs amiEs lobbyistes d’empêcher les journalistes d’informer les citoyenNEs sur le contenu de conférences ou sur le déroulement de rencontres publiques. Le 11 mai dernier, c’était Alexandre Shields, journaliste responsable des dossiers environnementaux au Devoir, qui était exclu d’un événement sur «l’acceptabilité sociale» des projets miniers et énergétiques.

On comprendra que tout enjeu relié au pétrole ne peut être présenté publiquement sans avoir été au préalable enduit d’une petite couche de vernis propagandiste: sinon, ça pue.

***

À propos du transport de produits pétroliers par train, le mouvement Tache d’huile (3) a mis en ligne le film : «Train train quotidien, de Mégantic à Belledune », un court-métrage qui explique différents enjeux relatifs au projet de port pétrolier de Belledune et qui invite à considérer hautement les événements de Mégantic dans les choix que nous faisons. Nous vous invitons à partager largement cette vidéo. Une production Tache d’huile.»

Pour voir le film: http://www.tache-dhuile.info/2015/05/486/

***

(1) Article de la Fédération Professionnelle des Journalistes du Québec
(2) Sommaire de l’inscription de Gérald Gauthier sur le registre des lobbyistes du Québec (voir 3e mandat)
(3) Page facebook de Tache d’huile

 

***

***

*

GAPPA regrette l’intrusion mercantile de ces publicités qui apparaissent parfois en fin d’article, et remédiera très bientôt à la situation. Merci de votre répulsion.

Advertisements

Une réflexion sur “Les journalistes ne doivent pas déranger le train train

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s