le pétrole écoresponsable du gouvernement

AmiEs GAPPA!

ManifesteDependance

Début 2014, un «manifeste» pour tirer profit collectivement de notre pétrole, signé par 12 fossiles, fait bondir GAPPA. 20 jours plus tard, le manifeste pour sortir de la dépendance au pétrole est signé par 6781 personnes. Ces dernières réclament que chaque projet pétrolier soit soumis à des audiences publiques, démocratiques et scientifiques.

Le ministre de l’environnement, lui, se questionne avant tout sur la possibilité d’exploiter le sol québécois et sur la quantité exacte de pétrole qui s’y trouve. Dans une entrevue parue dans La Presse, Yves-François Blanchet annonce avec fierté qu’il va créer un groupe d’experts afin de disposer de la «meilleure synthèse scientifique disponible». Selon lui, si l’exploitation pétrolière était payante et respectueuse de l’environnement, il faudrait «sérieusement l’envisager». GAPPA a l’horrible impression que ce ministère sous-financé occupe son énergie aux affaires d’un autre ministère : celui des ressources naturelles et de leur extraction. De plus, le ministre accuse les environnementalistes «de présumer que l’encadrement sera déficient». Pourtant, la preuve est faite que l’encadrement actuel de l’exploration pétrolière est déjà déficient.

Ce même ministre promet «d’être dans les bottes» des éventuels exploitants de pétrole sur l’île d’Anticosti pour les superviser et avoir un accès immédiat aux données. Malheureusement, son bureau ne semble pas avoir les moyens techniques et financiers afin de surveiller le travail des pétrolières. Par exemple, comme on peut le lire dans ce suivi de plaintes au ministère de la procrastination, les inspecteurEs de l’environnement du Québec ne peuvent pas se rendre aux puits pour vérifier s’il y a une fuite pendant l’hiver…

GAPPA aimerait savoir comment le gouvernement du Québec espère avoir la confiance des québécoisEs en matière de protection de l’environnement quand les municipalités ne sont pas averties des déversements d’oléoducs sur leur territoire? Quand des audiences portant sur le transport du pétrole se tiennent devant la ministre de l’industrie et non de l’environnement? Quand, moins de deux jours après ces audiences, le rapport était déjà déposé?  Quand le gouvernement Marois affirme sans gêne se sentir partenaire de cette industrie et avoir des préjugés favorables envers ses projets? Quand les premiers forages sont permis, sur Anticosti, avant l’évaluation environnementale?

Et que dire du fait qu’«Environnement Canada ne peut pas assumer le rôle d’alerter les municipalités» chaque fois qu’un pipeline fuit, puisque  «36 000 déversements surviennent au Canada chaque année»?

Les scientifiques sonnent l’alarme depuis quelques moments déjà:

« Le pétrole est responsable de 38 % de l’émission mondiale des gaz à effet de serre. Les rapports du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, le GIEC, devraient guider nos pas sur les actions à poser. Selon les tendances actuelles, les émissions de gaz à effet de serre entraîneront une augmentation des températures qui pourraient s’élever de plus de 4 oC d’ici la fin du siècle, produisant des phénomènes climatiques extrêmes de plus en plus nombreux : tornades, ouragans, inondations et une augmentation du niveau des océans qui pourrait atteindre un mètre. »

Manifeste pour sortir de la dépendance au pétrole

Pour contredire ministres et lobbyistes: la recherche ainsi que l’exploitation et l’utilisation d’hydrocarbures, ce n’est ni bleu, ni vert. Le pétrole est un des problèmes qui nous empêchent de bâtir un monde viable.

Peut-être que les pétitions, les manifestes et les manifestations ne seront pas suffisants afin d’empêcher l’exploitation des pétrolières. Comme GAPPA le soulignait dans cette petite capsule spatiale, cette lutte sera longue et difficile étant donné le poids politique et économique des pétrolières auprès de nos dirigeantEs:

C’est pourquoi GAPPA vous recommande aussi de suivre de près le travail de réflexion stratégique de Denis McCready au Voir.

http://voir.ca/denis-mccready/2014/01/20/lobjectif-strategique-le-plus-urgent/

http://voir.ca/denis-mccready/2014/01/23/les-actions-possibles-la-force/

http://voir.ca/denis-mccready/2014/01/25/les-actions-possibles-la-loi-et-largent/

***

gappa.squad@gmail.com / escouade.gappa@gmail.com
si vous souhaitez communiquer avec nous par e-mail sécurisé: gappa.squad@riseup.net
(voir https://help.riseup.net/en/email pour plus de détails)

*

GAPPA regrette l’intrusion mercantile de ces publicités qui apparaissent parfois en fin d’article, et remédiera très bientôt à la situation. Merci de votre répulsion.

*

Advertisements

2 réflexions sur “le pétrole écoresponsable du gouvernement

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s